[GUIDE 2021] Obtenir la certification de l'efficacité énergétique
Rénovation

[GUIDE 2021] Obtenir la certification de l’efficacité énergétique

De plus en plus de personnes se préoccupent de l’ efficacité énergétique de leur maison, soit en raison des économies qu’une maison efficace permet de réaliser (en plus de payer jusqu’à 20 % de taxe foncière en moins), soit en raison d’une conscience écologique croissante qui cherche à limiter l’empreinte laissée sur l’environnement. Cependant, en Espagne, il existe encore des millions de maisons d’un certain âge qui sont très peu efficaces sur le plan énergétique. Si tel est votre cas, il existe toute une série de mesures que vous pouvez prendre pour y remédier. Une bonne stratégie consiste à profiter de toute rénovation que vous envisagez pour introduire des améliorations axées sur la réhabilitation énergétique.

qu’est-ce que l’efficacité énergétique ?

L’efficacité énergétique est un concept qui indique la quantité d’énergie qu’un logement doit consommer pour atteindre le confort requis par ses locataires. Il est calculé en mesurant l’énergie consommée et les émissions de CO2 produites pendant une année entière par un logement et est exprimé en kWh/m² et en kg de CO2/m² par an. En fonction des résultats, le logement obtiendra un classement énergétique allant de A (le plus efficace) à G (le moins efficace).

L’ampleur de l’efficacité énergétique et les investissements nécessaires pour y parvenir

Si l’on tient compte du fait qu’une maison avec un classement énergétique A consomme 90 % d’énergie en moins qu’une maison avec un classement énergétique G, on peut se faire une idée de l’importance d’atteindre une efficacité énergétique maximale. Cependant, il s’agit d’un concept complexe, influencé par de multiples facteurs qui doivent être travaillés séparément afin d’améliorer la note globale, ce que nous allons aborder ci-dessous.

Facteurs à prendre en compte pour définir le classement énergétique

Limiter la demande d’énergie

Cela dépendra de la région dans laquelle vous vivez. Les aspects à prendre en compte sont les suivants :

  • Demande de chauffage ou de refroidissement en fonction de la zone.
  • Qualité des matériaux d’isolation
  • Qualité des enceintes, par exemple le type de verre ou de portes utilisés.

Efficacité des installations thermiques

Cette performance variera en fonction de :

  • Systèmes et technologies que nous utilisons dans les installations de notre maison
  • Âge de l’installation.

Plus les systèmes sont efficaces et modernes, plus la consommation du logement est faible.

Efficacité des installations d’éclairage

Il s’agit d’un point essentiel pour une maison économe en énergie, en tirant le meilleur parti de la lumière naturelle et en utilisant des systèmes d’éclairage LED ou à faible consommation.

Contribution énergétique minimale

En appliquant le code technique de construction actuel, il est obligatoire d’avoir des panneaux solaires dans la maison pour couvrir partiellement la production d’eau chaude.

Conseils pour satisfaire aux exigences en matière de classement énergétique

Tirer le meilleur parti de la lumière naturelle et de l’orientation de la maison

Il s’agit d’un aspect essentiel pour déterminer l’efficacité énergétique, car il peut influencer considérablement la température de votre maison et la consommation d’électricité. Toutefois, il n’y a pas grand-chose à ajouter sur ce point (à moins que vous n’envisagiez de construire une maison), car nous parlons d’améliorations apportées à des habitations existantes.

L’intégration des énergies renouvelables est un bon moyen d’atteindre l’efficacité énergétique

Introduction des énergies renouvelables

Qu’il s’agisse de panneaux solaires photovoltaïques, d’énergie éolienne, de systèmes géothermiques, d’énergie solaire thermique… la liste des alternatives aux combustibles fossiles ne cesse de s’allonger au fil du temps et il est de plus en plus facile d’accéder à une forme d’énergie renouvelable. Cela a un impact direct sur la quantité d’émissions que votre maison génère et donc sur son efficacité énergétique. Il est vrai que c’est plus facile lorsqu’il s’agit d’un logement privé, mais il existe de plus en plus de solutions pour les logements partagés, comme l’autoconsommation partagée d’énergie solaire, par exemple.

Si nous voulons atteindre l’efficacité énergétique, nous devons isoler

Optimiser l’isolation

Améliorer l’isolation du logement est essentiel non seulement parce qu’il en coûtera moins cher d’atteindre une température confortable, mais aussi parce que cette température sera maintenue plus longtemps sans qu’il soit nécessaire de recourir à un apport énergétique supplémentaire. Des fenêtres avec une rupture de pont thermique ou une isolation correcte de la toiture sont quelques-unes des actions que vous pouvez mener.

Remplacement et rénovation des systèmes énergétiques

Le choix d’un bon système de chauffage, efficace et durable, le remplacement de vos anciens appareils par des appareils à haut rendement énergétique ou le renouvellement de votre système électrique par un système plus économe en énergie sont des améliorations qui auront un impact direct sur la consommation d’énergie de votre maison et sur la quantité d’émissions. Lorsque vous choisissez le système de chauffage qui vous convient le mieux, vous devez également penser au système de distribution qui vous convient le mieux afin d’optimiser l’effet que son remplacement aura sur l’efficacité énergétique de la maison.

Toutes ces améliorations auront un impact sur votre bien-être tout en améliorant le classement énergétique de votre maison et votre porte-monnaie. Par exemple, pour chauffer une maison de 72 m² ayant une cote énergétique B, le coût annuel moyen est d’environ 200 euros, tandis que pour une maison ayant une cote G, la somme peut atteindre 1000 euros. Cela représente une différence de 800 euros rien que pour le chauffage.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.